Archives du mot-clé Rodgersia podophylla

Rodgersia, en pieds de canard près du bassin

Je me suis si souvent retenu me disant que c’était un amour impossible. Et puis les voir si magnifiquement peupler les rives des bassins des Jardins de Castillon, j’ai (nous avons) craqué pour elles. Les Rodgersia nécessitent un sol riche, humifère et une exposition à la mi- ombre. Pas simple aux Jardins de Calipso de leur trouver un tel environnement. Finalement, revenant du Calvados avec deux spécimens : podophylla et pinnata, j’ai opté pour la berge du bassin à l’ombre légère de l’osier. Sans prétention côté originalité ! Pour le moment, avec l’été en dents de scie, elles n’ont pas l’air de souffrir. Ces plantes ont la même grâce que les Astilbes que nous affectionnons aussi mais que nous ne pouvons pas adopter. Selon moi, elles ont un double attrait : leur feuillage tout d’abord avec des feuilles larges. Les variétés pinnata ainsi que aesculifolia ont des feuilles à 5 folioles comme les marronniers (sorte de palmes !). Ensuite pour leur floraison en panicules.

Podophylla a des feuilles pouvant atteindre 50cm de large ! Sa floraison est blanche. Elle peut atteindre plus d’un mètre de haut. Comme toutes les Rodgersia, son développement est lent : il faut compter deux ans avant que la plante s’installe malgré sa souche rhizomateuse. Son feuillage passe du bronze rosé au printemps au vert tendre en été et finit en beauté en automne en se teintant de rouge.

Pinnata ‘Elegans’ (s’il s’agit bien de celle-là) a des feuilles ressemblant davantage à celles d’un marronnier. Sa floraison rose pâle s’achève en rouge rubis. Cette variété a vraiment été un coup de cœur aux Jardins de Castillon, en rideau près d’un des bassins. Il va falloir de la patience (minimum trois ans) et quantités de petits soins et arrosages pour espérer une même mise en scène ! Finalement, près de notre bassin, il ne nous manque plus que les vrais canards…

DSC_0074