Archives du mot-clé Cotentin

Port-Racine ou dans l’ombre d’un jardin de poète

De deux choses lune / l’autre, c’est le soleil
Celui qui dessine sur l’horizon la ligne de la vague
et le phare de Goury
La Hague


Celui qui a le grain de voix de Guillaume Gallienne
Celui qui raconte un sous-bois, une survie, les racines à un port
d’attache
Celui qui pique un phare, lâche en vol les ailes d’un nénuphar
Celui qui grandit qui croit à Omonville-la-Petite
Celui que ce jardin habite
Celui qui est l’indiscret de la couverture de Têtu
Vu à l’entrée d’une nature insoumise
Celui qui s’écrit au calme, à tue-tête
Celui qui crie un moulin à paroles est un Cervantès du silence
Celui qui s’élance,
Celui qui tire la lance
Celle qu’il tient dans sa main rouge sang au cœur d’un arbre


Celui qui tire la couverture, tapis vert, de fougères
Celui qui, ingérable ruisseau, serpente
Celui qui, comme dans un champ de trèfles, étire les chances
Celui qui décolle l’envers du décor
Celui qui colle
A L’épique -les piques- Gunnera


Celui qui à l’appel du poète ramasse une feuille
Géante qui irrite
Celui qui fait planter des arbres par des gens remarquables
Celui qui fait danser la rose noire sur le pont des arcs
Bambous Rouges
Celui qui écoule les larmes de joie de Barbara
Celui qui colle superpose l’Echium, des pins, les Gunnera
Arletty, Gabin

Celui qui se repose là
Dans les rayons d’une pâle lumière
Sur un banc
Celui qui dit : « J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant »

Jardin en Hommage à J Prévert (Jardin remarquable) imaginé par Gérard Fusberti, situé près du plus petit port de France dans le Cotentin, Port-Racine.

Publicités